Je reprends donc la suite de mon idée de la semaine dernière au sujet de “La première chanson du monde”. C’est la base de départ que j’ai arrêté pour commencer ma chanson.

Je me suis donc laissé imprégner de cette pensée et je vous ai suggéré de faire comme moi. Je me suis laissé envahir par cette idée. Des sons, des couleurs, des images associées me sont venues à l’esprit. J’ai noté tout pêle-mêle. Ne négligez pas de noter tout ce que vous pouvez.

 

UN SECRET: PRENDRE SON TEMPS ET SE TENIR PRÊT A NOTER.

Ça demande du temps. Il faut admettre que cela ne peut pas venir comme cela d’un seul coup de baguette magique. Il faut faire un petit effort. Fort de cette constatation, je prends donc mon temps et si ça ne viens pas tout de suite, je me dis que j’y reviendrais tout à l’heure, ou demain, ou la semaine prochaine. Il ne faut pas forcer les choses. On a toute la vie.

J’ai donc essayé de me représenter ce que pouvait bien avoir été le début du monde et vous pouvez faire pareil. J’ai vu les hommes préhistoriques. J’ai pensé aux Indiens, à la nature, aux animaux, à la Genèse. J’ai regardé sur Internet. J’ai constaté des parallèles avec des faits actuels. Faites comme moi. Il est important de vous documenter. Lisez. Achetez un cahier tout neuf et notez, notez…Notez tout ce que vous pouvez. Concentrez tout dans un même endroit.

Vous allez bientôt constater que si vous faites bien les choses comme je vous l’indique, une idée en entraînera une autre et ainsi de suite… C’est comme si vous amorciez une pompe. Ne vous posez pas de questions supplémentaires pour le moment et essayez de tenir le cap sur vos pensées. Au fur et à mesure, en tapissant comme ça votre imaginaires de toutes ces idées, vous donnez naissance à un flot imaginaire. Il vient à vous parce que vous avez fait le choix d’entraîner votre imagination autour d’un thème de départ. les idées s’aimantent les unes les autres. C’est très puissant. Il faut maintenant gérer ce flot d’inspiration et noter et ranger correctement le maximum de choses. 

Il vous est désormais possible de raisonner autour de votre thème de départ à un second et peut-être même à un troisième niveau. Vous avez maintenant conscience d’une multitude de nouvelles réflexions, accordables aux premières, auxquelles vous n’auriez pas pensé au commencement de votre recherche. Ces idées sont riches et pertinentes. Notez. Continuez. Collectionnez. Il n’y a pas de limites.

Laissez moi des commentaires ou des suggestions si vous voulez que j’y réfléchisse. Il va bientôt être temps de mettre de l’ordre dans tout ça…A bientôt.