Pour ne plus être en panne d'inspiration.

Etre en panne de sujet n’est pas rare. Surtout quand il n’y a pas encore si longtemps que vous vous êtes mis dans la tête cette idée d’ écrire une chanson.

Vous pouvez être en panne et c’est bien compréhensible parce que vous n’êtes pas encore formaté. Vous n’avez pas encore habitué votre inconscient à réagir par lui même aux sollicitations de l’inspiration. Ce projet est très nouveau pour vous.

Mais en très peu de temps vous allez vous rendre compte que c’est un obstacle très facile à dépasser.

Pour ne plus être en panne d’inspiration un cahier et un crayon sont bien pratiques.

Un cahier et un crayon.

Pour ne plus être en panne, je vous suggère de vous munir d’un petit cahier de poche et d’un crayon. Et vous aurez le souci l’avoir en permanence sur vous. Où que vous alliez.

Vous allez ainsi être équipé du meilleur outil qui soit pour capturer en toutes circonstances ces idées étonnantes et intéressantes qui finalement, vous le savez bien, nous viennent toujours assez fortuitement.

Certain l’aimeront simple ce carnet, d’autres le décoreront follement. Vous pouvez y faire des dessins pour vous émoustiller l’inspiration.

Faites de ce cahier et de ce crayon vos meilleurs amis. Vous ne le regretterez pas.

Des situations concrètes.

Par exemple, vous êtes en voiture et vos pensées vagabondent. Quelque chose de pas mal vous traverse l’esprit. Il faut absolument que vous notiez ça. Dès que vous voyez une aire de repos, arrêtez-vous. Vous pouvez aussi vous enregistrer avec un dictaphone. Mais attention en conduisant.

Ecoutez encore. Quelqu’un dans une réunion, dit une phrase anodine qui réactive en vous un aparté imaginaire. Ne laissez pas ce bijou s’échapper. Vous pourriez en faire une chanson. Si vous ne le faites pas, 10 minutes plus tard, vous ne vous en rappellerez plus

Quand on fait du sport, les idées pédalent vite parfois. En faisant un footing la vision d’un paysage vous remémore un souvenir qu’il serait intéressant d’utiliser comme base de chanson…

Ou encore une réflexion que vous vous faites en pensée provoque une chaîne de d’association d’idées dont il serait judicieux de vous souvenir pour alimenter votre jeu de mots et d’images.

Si vous y faite bien attention, vous rencontrez chaque jour une foule d’évènements et de petits détails comme ceux là qui vous vienne au mental. A chaque instant même.

Ça peut même vous arriver sous la douche.

Il faut être attentif à ces instants furtifs. Ce sont des trésors. Soyez prêts à en capturer les traces pour vous en servir ensuite. Ayez le réflexe “cahier crayon“.

C’est un apprentissage.

Oui c’est un apprentissage, et qui demande même un certain entraînement. Et ce n’est qu’après avoir un peu insisté que ces réflexes vous deviendront automatiques.

Mais pas de panique, ne vous affolez pas. Ça vient très vite. Il faut juste le faire. Cela vous rendra d’énormes services. Acceptez d’être apprentis dès le début.

Adopter ce nouveau comportement de créateur. Là encore prenez cette décision particulière. D’avoir toujours sur vous votre petit cahier qui va dans la poche et un crayon pour noter dessus. Habituez vous-y.

A partir de maintenant, tout ce que vous voyez, entendez, sentez, goûtez et touchez peut être un moteur pour votre imagination.

C’est comme cela que les plus grands s’y prennent. Ils arrivent à faire des merveilles parce qu’ils sont totalement focalisés sur leurs projets. Et ils se forgent leurs petites habitudes pratiques, comme celle là par exemple. Faites comme eux.

Conclusion.

Vous êtes maintenant forgé à l’idée que vous voulez vraiment l’écrire cette chansons, alors soyez à l’écoute de tous ces signaux. Plus vous serez dedans et plus ça va venir.

En toutes circonstances notez dans votre cahier ces idées qui passent, même si ce n’est pas très clair sur le moment vous pourraient donner un motif intéressant à votre chanson. Prenez le pli. Formatez-vous.

Très vite des centaines d’amorces, de sujets, et de notes en tous genres viendront s’accumuler dans ce cahier où vous pourrez venir puiser à volonté pour ne plus être en panne d’inspiration.